• Sur le fil de ma vie

    Sur le fil de ma vie

    J’ avance doucement sur le fil de ma vie

    En m’accrochant pour maintenir le cap affaiblit

    .....

    Mais quand surgissent les obstacles, les menaces

    Ce fil rempli de picots nargue jusque dans la complaisance 

    Et Si cela s’appelait détresse ! Si cette douleur sans aisance

    Connue était aussi opprimante que l’absence.

     

    Le corps est patient mais le cœur ne l’est point

    De tout il a besoin et il n’attend pas demain.

    Il est soudain brisé et ne peut retenir cette tristesse qui l’étreint.

     

    Quand dans l’enfance les jours parfois ont été trop noirs

    Les déchirures n’attendent pas le nombre des années pour les recevoir

    Avec toute son innocence et sa présence faite de blessures.

     

    Où sont passés mes rêves dans le jour qui s’achève

    Pourquoi toujours souffrir, sans trêve.

    Sur le chemin de mon automne j’irai alors cueillir

    Les derniers fruits, me coucherai dans les feuilles dorées

    L’esprit agité ,le corps fatigué mais l’âme reposée.

     

    L’écriture reste ma force j’explore ses mots

    Et J’endors pour un instant seulement mes maux.

    Je pars vers le firmament là où sont les géants

    Et je pleure doucement dans les bras d’un doux moment.

     

    Nini (21/04/2014) poème perso

     

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 15 Mars 2016 à 14:46

    WAOUH !!!!! Le texte est beau et la photo très représentative !!! Merci !!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :