• La révolte des poussins

                              

    Dans la basse cour c'est l'effervescence

     Les gallinacés caquettent de plus en plus fort

    C'est la confusion chacun donne de son cri.

    S'organise alors un rassemblement de poussins jaunes inattendu ,

    Cohorte de minus que personne n'attendait, bien trop frêles

    A la vue de nos coqs perchés sur leurs ergots de maîtres

    Picorant Outrageusement les graines du poulailler

    .les cocoricos baissèrent d'un Ton, quelques poulettes n'agitaient plus leurs plumes de parade,

    Que se passe t'il s'interrogent alors nos pontes surpris par cette envolée 

    Les volailles prirent le chemin de la liberté laissant quelques 

    Plumes de protestation sur la poule aux oeufs d'or  qui de rage

    Perdait son pouvoir seigneurial. 

    Dans la grande poêle bouillonnante l'omelette baveuse s'étalait,

    chaque Poussin brandissant avec fierté son travail dévalué,

    dans la rotissoire le Poulet embroché cuisait de rage face au  mouvement...

    Nous, oiseaux plumés à vif sur nos chairs  meurtries semons les graines de l'espoir pour nourrir notre avenir !

    Nini;


    votre commentaire
  •  

    "Si je n'avais plus qu'une heure à vivre " 

     j'irai applaudir"les Comédiens "

    Me distraire "Comme ils disent"

    Pour oublier "Mes emmerdes "

    Qui me collent à la peau

    "Non je n'ai rien oublié"

    En revoyant le passé" Sur ma vie"

    Quand je vivais"la bohème"

    Et"Hier encore" j'avais vingt ans

    "je m'voyais déjà"en haut de l'affiche

    grignotant  la vie sans penser au lendemain

    "Je n'ai pas vu le temps passé"

     "Et pourtant" Il faut savoir

    que" Désormais "s'en va "la jeunesse "

    alors "Viens au creux de mon épaule"

    vite" Emmenez moi"Je veux mourir d'amour"

    il est" Trop tard"mais "On ne sait jamais"!

     

    merci Monsieur pour vos belles poésies en chansons !

     

    Nini: le 10/10/2018

     


    votre commentaire
  • Allo ! la terre                           

     

    Ici sur la planète terre rien n'a changé

    Entre ce monde agité toujours pressé

    Qui ne voit rien à la beauté de cet espace prêté

     

    Et les catastrophes que dame nature ne contrôle plus..

    Quand, dans ce cycle perpétuel l'été  est revenu

    Nous offrant avec véhémence ses richesses  et ses vertus...

     

     Des vertes prairies où le bétail se repaît de l'abondance 

     Aux sous- bois apaisants, ombrelles de bienveillance

     Douillets protecteurs ,l'oiseau a fait son nid.

    Les blés d'or gorgés de soleil ,promesse d'une récolte aboutie

     

    Les fleurs abondent ,coquelicots et marguerites foisonnent 

    Dans les haies charnues éclosent les baies sauvageonnes

    Tout est renouveau ,la lumière du jour n'en finit pas

    Dans la fraîcheur d'une soirée estivale le grillon fait la nouba

     

    Ses stridules envahissent le calme reposant 

    Une à une s'allument les étoiles dans le firmament...

    je perçois un scintillement plus accentué,je te devine poétesse

    Dans ce lieu de plénitude parmi les anges de sagesse .

    ***

     

    Nini; challenge de juillet

    écrit en pensant à L ,qui aimait beaucoup quand je parlais de nature !

     

     


    3 commentaires
  •  

    hommage à notre poétesse L

     

    Tu nous a quitté  chère poétesse

    Ta discrétion et ta volonté refuseraient la  tristesse

    Psyché se trouve une fois encore endeuillé.

    En déployant tes L d'ange pour t'envoler 

    Vers ce lieu d'apaisement et retrouver

    Notre ami Alain: à l'abri du monde et de son galop

    Dans une composition à la hauteur de vos deux talents

    Une myriade de poèmes posés sur les ailes des oiseaux

    Parviendra jusqu'à nous en nous émerveillant,

    Des vers chargés de bonté qui  symbolisaient l' attachement.

    Tu adorais l'océan et ses composants ..

    Entends le roulis de la vague qui vient te saluer en chanson

    Sur le sable chaud j'écrirai ton nom 

    Pour que la voûte céleste te  transmette ce message d'amour.

    Que tu as tant écrit dans tes superbes poésies 

    ***

    Jusqu'au bout tu as laissé un commentaire 

    à chacun de nos challenges, grand respect pour ta bravoure 

    Tu resteras pour moi un exemple de courage, 

    Face à ce fléau ,tu as perdue le combat 

    Mais gagner en amour et en sagesse

    Paix à ton âme chère L

    ***

     

    Nini: le 20 juin 2018: sur un challenge des 10 mots :hommage à L

     


    1 commentaire
  • ***

    Ta voix suave et chaude m'envoûtait et me bouleversait

    Les paroles de tes chansons  imprégnées des réalités de la vie 

    Me rendaient humble à l'écoute de ces mots lancés comme un cri

    Je te pleure beauté chantée sur toutes les gammes 

    Et te ré écoutes sans cesse en laissant couler quelques larmes

    Toi Tu es mon autre  comme le dit ce beau texte partagé dans le charme

    Je prendrai ce reflet que j'admirai tant.  Tu me fais une fleur  

    Car je perpétuerai ces instants de bonheur à t'écouter  envahir mon cœur

    Tu chantes Le paradis c'est l'enfer puisses tu alors ne jamais croiser son chemin

    Dans cet univers inconnu tu seras l'égérie des anges gardiens 

    Qui vont te guider pour une autre gloire de reconnaissance  et d'amour

    Dans un Prélude de Bach tu seras bercée par ce doux refrain

    Ta voix résonnera dans les ténèbres et son écho nous parviendra en retour

    Quand on a que l'amour  à partager je serai alors ton troubadour

     

    nini: challenge de psyché :un poème en chansons


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique